,

L’haptonomie, une forme d’hypnose ?

L’haptonomie est un concept qui a été inventé par un psychothérapeute du nom de Frans Veldman. Ce concept se définit comme une attention particulière accordée à la relation, dans laquelle le toucher prend une place spéciale. Très utilisée pendant la grossesse et la maternité, elle revêt une forme d’attention très hypnotique. Alors, l’haptonomie, c’est de l’hypnose ?

L’hypnose est qualifiée d’un état de conscience modifiée, qui se caractérise notamment par une plus grande présence à soi. Il se trouve justement que, l’un des principes de base de l’haptonomie est une présence particulière, une hyper-attention que les haptonomes appellent « happerception ». Cette hyper-présence est une perception consciente qui s’étend au-delà de soi, englobant l’espace alentour. C’est donc bien, tout comme l’hypnose, une forme particulière de conscience à soi, et à l’environnement qui permet une perception différente.

Le principal domaine d’application est l’accompagnement pré et postnatal des parents et de leur enfant. Tout comme avec l’hypnose périnatale, un suivi par des séances individuelles ou en couple peut se faire pendant la grossesse.

Quelle est l’utilité de l’haptonomie comme application en périnatale ? L’haptonomie apprend aux parents à communiquer avec leur enfant, dès les premières semaines de la grossesse. Puisque c’est une science de l’affectivité, son rôle est plutôt d’accompagner les parents afin de mieux communiquer avec le bébé (par le toucher surtout), qu’un véritable accompagnement à la préparation à l’accouchement comme peut l’être l’hypnose périnatale. Les séances commencent vers le 4è mois de grossesse. L’intérêt de cette pratique est de créer un lien de communication fort entre le bébé et ses parents, tout en lui permettant de se sécuriser dans cet espace de communication. Et qui plus est, cette technique donne sa place au père qui devient un élément aussi central que la mère.

Exercice d’auto-hypnose « haptonomique » pour créer du lien avec bébé :

Installez-vous dans un endroit calme, allongée sur le dos ou assise, seule ou avec le futur papa.

Posez votre main (papa peut faire de même) sur votre ventre et concentrez-vous sur la sensation de ce contact. Imaginez une connexion qui peut naitre de ce contact (cela peut apparaitre comme une image, un mot, une pensée, une sensation…) sous forme d’un lien. Quand vous estimez ce lien crée, commencez à caresser doucement votre ventre, comme si vous berciez votre bébé. Soyez attentive à ses réactions au travers de votre ventre (est-ce qu’il vous suit ? est-ce qu’il donne des coups?…). Synchronisez-vous à ses réactions. Sentez-vous ce lien ? Sentez-vous comment la communication s’établit avec lui et comment il peut y réagir ? Cet exercice pourra être renouvelé à chaque fois que vous le désirez afin de développer cette communication qui favorisera plus tard vos liens affectifs.

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire