,

Le sommeil de Bébé – Sa Physiologie et son rôle (2/4)

Reprenons… Pendant le sommeil :

  • Récupération de la fatigue accumulée
  • Le système nerveux central et périphérique du bébé se construit, se perfectionne, mature et s’organise.
  • Intervention également dans des fonctions mentales et psychiques : mémorisation des informations acquises pendant la journée et résolutions des tensions accumulées.
  • L’enfant sécrète l’hormone de croissance (seulement pendant le sommeil profond) qui favorise le développement de sa taille et son poids, la réparation des tissus et des cellules usées.
  • L’immunité se renforce par la sécrétion de la prolactine.

Le bébé ne dort généralement pas plus de 4 h de suite et 16 h en tout dans une journée. Durant la première année, les moments de sommeil dans la journée (diurne)  diminuent à mesure que le sommeil nocturne s’allonge. A 12 mois, il dort en moyenne 14 h par jour (nuit/sieste confondues).

C’est autour de 4-5 ans que le sommeil diurne disparaitra pour privilégier uniquement celui nocturne.

Cette évolution représente le passage d’un sommeil dit ultradien à sommeil circadien, comparable à celui de l’adulte. Cette transition représente une évolution physiologique progressive et se retrouve chez tous les enfants. Il faudra donc s’armer de patience car chaque enfant est différent et lorsque certains s’adaptent sans soucis, d’autres prennent un peu plus de temps : tout ceci est donc normal.

Pour plus de compréhension, imaginons le sommeil comme un train. Un train correspond à un cycle, et une nuit complète est constituée de plusieurs cycles (donc de plusieurs  trains).

Chaque train est composé de wagons matérialisant une phase de sommeil particulière que votre enfant emprunte au cours de la nuit.

Voici un schéma  d’un enfant de 6 ans pouvant illustrer ces propos :

Comme il est noté, votre enfant va prendre plusieurs trains dans la nuit, chacun avoisinant ici un cycle de 120 minutes. Cette transition peut se manifester de plusieurs façons dont un réveil plus ou moins agité.

(N.B.: Il est donc inutile de courir vers la chambre de votre enfant au premier bruit. Attendez 10-15 minutes (phase de ré-endormissement ou de latence), voir si il reprend son train seul. Si il ne se rendort pas, venez et accompagnez le).

A contrario, chez le tout petit de 0 à 6 mois, un cycle dure 50 minutes en moyenne et est composé de seulement deux wagons : un sommeil agité (avec des rêves induisant des mouvements et des mimiques, témoignant de son activité cérébrale) et un sommeil calme. Le sommeil agité peut ainsi être confondant avec des moments d’éveil, à la différence que lors de ces derniers, votre enfant réclame avec énergie, regarde et communique. Là c’est le moment de la prendre et de s’en occuper.

De 6 mois à 4 ans, votre enfant passera de 3-4 siestes par jour à 1 seule autour de 18 mois et de 15 heures de sommeil à 13-14 heures par jour à 4 ans. C’est pendant cette transition progressive que les réveils nocturne en deuxième partie de nuit se manifestent. En effet, la conscience de soi et de son environnement permet à l’enfant de tester les réponses, volontés et limites de son entourage et il commence également à redouter la séparation.

Des études montrent que 40 à 60% des enfants de 18 mois se réveillent pendant la nuit et que 20% d’entre eux se réveillent plusieurs fois. Mais rassurez vous, cela est tout a fait normal, tant qu’il puisse se rendormir seul.

A mesure que votre enfant grandit, des wagons se rattachent au train, allongeant la durée du voyage : le sommeil nocturne continue s’allonge.

Les phases se succèdent, les trains s’enchainent et le sommeil s’équilibre pour être optimal à 6 ans.

Voici l’évolution du sommeil de 0 à l’âge adulte :

C’est pour cela qu’il est intéressant de noter l’heure d’endormissement et de réveil de votre enfant pour savoir dans quelle phase se trouve-t-il à ce moment là. Est-ce un problème de wagons ou de reprise de trains ? En fonction de ça, les manifestations du problème de sommeil seront différentes.

A nous thérapeutes d’en trouver la cause afin de vous aider dans la régulation de ses rythmes.

 

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire