,

La production de lait

Toute femme est capable, hors contre-indication physiologique, physique ou thérapeutique, de produire du lait de quantité et qualité correcte.

Un régime alimentaire spécifique n’est pas indispensable car la production de lait se fait essentiellement en fonction des besoins de votre enfant et au détriment des vôtres! Mais l’alimentation maternelle doit rester variée, équilibrée et le plus naturelle possible (et ne veut pas dire manger deux fois plus…):

  • Légumes et fruits frais de saison de préférence.
  • Différentes céréales et leurs produits dérivés: blé, riz, maïs, orge, graines entières ou concassées, farine, semoule, pain, pâte…
  • Protéine animal: produit laitier, oeufs, viandes, poissons et/ou protéine végétale: lentilles, haricots.
  • Graisses en petites quantités, favoriser les huiles végétales.

Vous devez également vous hydratez régulièrement dans la journée, à votre soif.

Pour vous aider, l’ostéopathie peut être un moyen complémentaire afin de stimuler votre production. Celle-ci dépend, entre autre, de la mobilité costale, thoracique et diaphragmatique, largement éprouvée lors de la grossesse et de la croissance intra-utérine de votre enfant. A l’aide de ses mains, l’ostéopathe repère les zones incriminées et pouvant gêner la dynamique corporelle. Une fois les obstacles mécaniques levés, la circulation lymphatique, vasculaire et nerveuse s’opérera dans les meilleures conditions assurant une production optimale.

D’ailleurs, pour qu’un sein produise du lait, il faut qu’il soit stimuler par la succion et vider complètement. La succion de votre enfant est donc à surveiller par votre ostéopathe. De plus, l’allaitement est un moment précieux de partage qui doit s’opérer sans stress. Votre confort et celui de votre enfant sont indispensables. Si ce n’est pas le cas, l’ostéopathe ajustera vos positions et vos troubles fonctionnels pouvant être à l’origine de cet inconfort.

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire