Annoncer l’arrivée du nouveau petit frère en douceur.

Toujours un peu compliqué d’expliquer à votre enfant qu’il va être grand frère ou grande soeur.
En effet, selon l’âge de votre ainé (que nous appellerons Junior pour la suite de l’article, c’est plus simple), la nouvelle ne va pas forcement être bien acceptée.
Comprenez le! Jusqu’à présent il était le seul et l’unique! La prunelle de vos yeux! Et là, d’un coup d’un seul, vous lui annoncez qu’il devra partager ses parents avec un être qu’il ne connait ni d’Eve ni d’Adam. C’est un peu comme si votre mari venait vous voir un jour, vous prenait la main et vous expliquait que bientôt, une nouvelle femme allait arriver chez vous. Qu’elle allait vous piquer toutes vos robes, tous vos vêtements, vos bijoux, votre lit et votre mari. Qu’il vous aimerait toujours autant, bien sûr, mais qu’il allait falloir lui faire un peu de place et être très gentille avec elle. Pas simple hein?
Donc pas de panique, si les réactions ne sont pas des plus enthousiastes, rien de plus normal!
Si Junior est âgé de plus de 5 ans, la nouvelle peut bien se passer car il est en mesure de se sentir investit d’un « rôle de grand frère », de « protecteur » dirons nous. Expliquez lui avec les bons mots à quel point il sera indispensable au bien être de Bébé. Avant la naissance, vous pouvez l’emmener avec vous choisir les jouets, le landau, ou encore la décoration de la chambre par exemple. Après, impliquez le dans les étapes de la journée du nouveau né au maximum afin qu’il se sente irremplaçable, autant aux yeux de ce dernier, qu’aux vôtres.
Si, malgré tout cela, l’anxiété persiste, renseignez vous auprès de la maîtresse pour savoir qui dans la classe a également eu un petit frère ou une petite soeur. Essayez d’en parler à l’autre maman afin qu’elle vous donne quelques conseils. S’il a peur que vous l’aimiez moins, pensez au schéma du coeur qui s’agrandit au lieu de se diviser. Questionnez le souvent. Même si les enfants sont connus pour toujours dire la vérité, ils gardent souvent leurs angoisses pour eux.

Lorsque Junior est plus jeune, ça a tendance à se gâter en revanche… Le côté « protecteur » ne va probablement pas le séduire, ou du moins pas vraiment sur le long terme. Si vous avez une petite fille, n’hésitez pas à jouer la carte de « la vraie poupée » qui arrive à la maison (tout en lui expliquant, bien entendu, que Bébé n’est pas un jouet!). Cependant, ne perdez pas de vue qu’une fois l’excitation de la naissance passée, l’enfant va assez vite déchanter. En effet, malgré toutes les promesses faîtes ces derniers mois, il va très vite comprendre qu’à part faire du bruit, dormir, manger et accaparer maman, bah Bébé il ne fait quand même pas grand chose. Il risque donc rapidement de s’en désintéresser, tentant du coup par tous les moyens d’attirer votre attention. Et là les ennuis commencent…
Le signe le plus caractéristique est le plus souvent la régression. L’enfant aura tendance à demander lui aussi le biberon, à pleurer davantage, à oublier toutes les notions d’hygiène que vous lui aviez patiemment expliquées ces derniers mois. Ne vous découragez pas, c’est une réaction des plus normales. Il remarque juste à quel point Bébé bénéficie de votre attention donc, bien entendu, il reproduit la même chose que lui. Ne perdez pas patience, expliquez lui calmement qu’il est un grand. Que certes le bébé vous prend un peu de votre temps, mais qu’il ne peut pas parler aussi bien que son grand frère, jouer avec vous de la même façon ou encore aller courir au parc avec ses copains. Qu’en d’autres termes il n’a rien à lui envier. Rassurez le en lui parlant de leur avenir commun. Qu’un jour Bébé sera suffisamment grand pour jouer avec lui et qu’il deviendra son modèle.

Attention à ne pas trop mettre Junior de côté. Lors de la naissance par exemple, le nouvel arrivant sera probablement couvert de cadeaux, déclenchant immanquablement une terrible vague de jalousie. Pensez donc à lui prévoir un petit cadeau (pas à chaque fois afin d’éviter de le rendre capricieux). Vous pouvez même lui expliquer que cela vient de son petit frère qui l’aime déjà beaucoup.  Dès que Bébé fait la sieste ou prend son biberon avec Papa, passez un moment tous les deux, même si vous ne rêvez que d’une douche. Pas besoin que cela dure des heures forcément mais une petit histoire, un tour de balançoire, ou même un petit dessin le ravira.  Faîtes le à tour de rôle avec votre conjoint afin qu’il n’y ait pas de déséquilibre (Papa est toujours avec Junior, Maman toujours avec Bébé). Essayez si possible de laisser le bébé une journée à vos parents/babysitter afin de passer une journée rien que tous les trois, comme « avant ».
Evitez en tout cas de le gronder ou de le qualifier de « méchant ». Vous ne feriez qu’agrandir ses craintes quant au fait que vous ne l’aimiez plus. Parlez lui, responsabilisez le, et écoutez le.

En bref, tout est bon pour lui faire comprendre que tout va bien, que vous l’aimez toujours autant voire même plus car, grâce à Bébé, votre coeur est encore plus grand.
Mais surtout ne perdez pas de vue que tous les parents et tous les ainés du monde sont passés par là un jour et que tout le monde s’en est très bien sorti!

Bon courage !

 

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire